RSS
RSS



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Plume
Nouvel arrivant
avatar

Mes autres comptes : Aucun pour le moment ~
Mon rythme : Sachant que je suis en terminale, le rythme de rp risque d'être assez long, mais je ne peux pas dire exactement quand je pourrais répondre. Mais pas de panique, je réponds, c'est sûr !
Date d'inscription : 03/09/2017
Messages : 13

Mon personnage
Race: Mi-Sylphide ~ Mi-Dryade
Don/Pouvoir: Ne pèse seulement que quelques grammes et a des facilités pour communiquer avec la nature
Chambre : N°3 ~ Dortoir féminin

MessageSujet: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Dim 3 Sep 2017 - 23:33

Plume - Jolie Plume, Petite Plume, Petite Fleur
ft. personnage de série/artiste

Yeux : Couleur
Cheveux : Longueur, couleur
Taille : ...

Signes particuliers : Tatouages, cicatrices, vêtements favoris, etc...
Pensionnaire
20 ans
Française
Douce ● Aimante ● Adorable ● Jolie ● Légère
Généreuse ● Calme ● Timide ● Maladroite ● Complexée

Jolie Petite Plume. Silhouette gracieuse à la finesse sublimée par de longues robes de coton, le plus souvent blanches. Une démarche simple, légère, qui pourrait faire penser à celle d'un fantôme.
Mais Plume n'est pas un fantôme.
Plume peut vous toucher, de ses petites mains douces aux ongles joliment peints de rose pâle, ou simplement brillants. Vous pouvez la sentir, agréable parfum de rose. Vous pouvez l'entendre marcher d'un pas discret sous lequel aucun plancher n'oserait grincer.

Petite Plume est jolie, très jolie. Semblable à une fragile poupée de porcelaine. Son visage est légèrement rond, constitué de traits féminins d'une incroyable finesse. Son teint pâle est rehaussé par des pommettes parsemées de légères tâches de rousseur et des lèvres fines délicatement rosées. De grands yeux clairs aux reflets orangés d'une douceur sans fin viennent compléter cet envoûtant tableau. De quoi vous donner envie de vous y perdre...

Poupée Plume est petite, à peine un mètre soixante-cinq. Du haut de ses 20 ans, elle en paraît 17. Mais elle reste une femme, au corps agréable à contempler. Pourtant, elle semble faite de la plus fine des porcelaines, blanche et frêle, Ô combien fragile. Un seul de ses mouvements remplis de grâce attendrirait la plus insensible des créatures. Lorsque vous la verrez, l'envie de la protéger vous étreindra sans doute, doucement, mais peut-être n'oseriez-vous pas l'approcher sans le lui dire, de peur de briser ce délicat pétale de fleur.


Malgré sa fragilité physique et mentale qui la poussent souvent à grandement se sous-estimer, le petit bourgeon veut rester fort. Aussi essaie-t-elle le plus souvent possible d'aider ceux qui l'entourent. Cela la rend cependant extrêmement maladroite, notamment lorsqu'elle veut porter une pile de livres pour aider la gérante du CDI, par exemple.

Petite Plume est douce, gentille, attentionnée. Mais attention à ne pas trop la chercher. Telle une rose, elle s'est créé une tige remplie d'épines pour pallier à sa faiblesse physique. Ses mots peuvent être aussi doucereux que tranchants. Elle a longtemps étudié ceux qui l'entouraient, aussi sait-elle frapper là où cela peit faire mal. Mais elle n'aime pas blesser les autres. Aussi, si vous avez des paroles odieuses envers elle, Plume se contentera de vous offrir un sourire ravissant. Si le besoin de pleurer se fait sentir, elle prendra alors poliment congé et se réfugiera seule, quelque part où ses les larmes et ses sanglots resteront invisibles et silencieux.

Jolie Fleur est très sensible. Une simple blessure traversant votre visage pourrait la faire s'inquiéter, peut-être un peu trop, mais voir ses iris briller de cette lueur si douce et si étrange vous dissuaderait sans doute de la rejeter d'un brusque mouvement de bras.
Car vous vous poseriez une question.
Ne risqueriez-vous pas de déchirer une feuille de cette si jolie plante ?
Il y a une raison derrière tant de douceur, de générosité.
Une légèreté étouffante.
Étrange, n'est-ce-pas ? Contradictoire, peut-être ?

Plume n'a pas de parents. Du moins, aucun qui ne soit connu. Car cette fleur est née à partir d'un simple mélange fait dans une éprouvette.
Terrible histoire qu'est la création de cette douce enfant.

Des scientifiques, humains sans coeur ni morale, sont ses créateurs. Comme l'on assemblerait les pièces d'une poupée, ils ont testé, et approuvé l'hybridation de deux êtres surnaturels, mystérieux, silencieux. Prenez quelques cellules d'une Dryade, d'autres d'une Sylphide, fécondez le tout, attendez neuf mois au sein d'une pauvre humaine, et la voilà, Plume, le doux et sublime fruit d'expériences douteuses et cruelles. Les humains sont satisfaits, heureux, enfin une expérience réussie, un bébé, vivant, fille de deux non-humains. Elle sera forte, discrète, rapide, peut-être pourront-ils la faire engager au sein de l'armée, les pays ennemis perdraient la guerre à coup sûr !

Et pourtant.

Quelle est cette légèreté ? Lâchez-la dans le vide et elle flotte, lentement attirée vers le sol, telle une plume d'oiseau abandonnée par son propriétaire. Les hommes contemplent, incrédules, le nouveau-né allongé sur le carrelage froid du laboratoire. Vite, il faut la peser. Surprise, la balance n'affiche que quelques grammes. Qu'allaient-ils faire ? Le gouvernement allait-il accepter un tel phénomène ? Une créature aussi légère survivrait-elle à une rafale de balles ?

"Attendons quelques années," se disent-ils,"et nous verrons verrons bien ce que le temps nous dira."

Mais le Temps refuse d'améliorer les choses comme ils le veulent. Neuf printemps passent, l'enfant grandit, s'embellit de jour en jour. Joli petit bourgeon, léger, fragile, trop fragile. Faible.
"Ratée."
Jamais elle ne sera utile à l'armée, peu importe leurs efforts, l'entraînement la tuera. Les injections de protéines et autres substances douteuses ne fonctionnent pas, plusieurs fois elle a failli leur glisser entre les doigts, faible grain de sable qui pourrait à tout moment s'écraser entre leurs mains. Elle ne pourra pas leur servir, avec son joli minois et son sourire d'ange.
Non, décidément, Petite Plume était inutile.

"Elle est trop faible. Débarrassons-nous en."

Mais l'une des scientifiques s'y oppose. Pourquoi détruire une telle beauté ? Elle pourrait leur servir d'une autre façon que celle qui était envisagée, ils trouveront bien une solution. La femme argumente, serre les dents et les poings, refuse de tuer cette fleur à laquelle elle s'est secrètement attachée, elle qui n'a jamais pu enfanter.
Mais le directeur reste impassible. Leurs efforts avaient été vains, il fallait tout recommencer à zéro. Telle était sa décision.

Mais la scientifique refuse, encore et encore, et d'autres femmes rejoignent sa cause, comme envoûtées par l'innocence qui brille dans le regard de cet ange. Alors on change les plans, à contre-coeur. On efface la mémoire de la fillette, on lui bande les yeux, et on la laisse dans la forêt, seule, une nuit de pleine lune, avec pour seules affaires une robe déchirée, et un sac en coton avec des papiers dedans.
Elle pleure, elle a peur, il fait noir, pourquoi fait-il noir ? Elle enlève le bandeau. Son sac est lourd, les feuilles ne sont pas toutes blanches, mais elle ne sait pas ce que signifient ces étranges dessins. Elle sait juste qu'elle s'appelle Plume, qu'elle a neuf ans, et qu'elle est ratée.
Elle s'appelle Plume, elle a neuf ans, et elle est ratée.

Et c'est tout ce dont elle se souvient.


"Ratée." Le premier mot qui résonne dans ses souvenirs. Où était-elle avant ça ? Que faisait-elle dans la forêt ? Elle ne le saurait jamais.

Pendant quelques jours, elle a erré dans la forêt, seule. Enfin, pas totalement. Les arbres bougeaient, prenaient forme humaine et lui murmuraient des mots doux pour la rassurer, lui donnaient des fruits juteux pour se nourrir, l'aidaient à ôter la boue de sa peau dans les rivières. Elle ne saura que plus tard que ces arbres étaient en fait des Hamadryades. Le vent, lui, l'enlaçait tendrement, soufflait chaleureusement sur ses petites joues rougies par le froid de la nuit. Il la guida vers la sortie de la forêt.

L'enfant s'aventura alors dans un petit village. Vêtue d'une robe confectionnée par les arbres, et équipée d'une étrange sacoche, elle attira vite l'attention. On raconte qu'une sublime jeune femme, aux cheveux ornés de feuilles et aux yeux aussi verts que les cimes au printemps l'accompagnait.
"Je m'appelle Plume, j'ai neuf ans, et je suis ratée."
Sa petite voix émut les villageois. Mais qui allait s'en occuper ? Les familles du village étaient déjà nombreuses. Voir autant de visages curieux et inconnus effraya l'enfant, et ses petites joues furent vite inondées de larmes salée.
"Ne t'inquiète pas, Jolie Plume, moi je vais m'occuper de toi."
Une vieille femme aux yeux bleus remplis de sagesse lui tenait la main. Elle souriait chaleureusement, et l'enfant l'appela "Grand-Mère". Rapidement, ses rires joyeux remplirent la place de la fontaine, et tous furent émerveillés par la beauté de cette fillette qui dansait quand le vent soufflait.

L'enfant devint vite une magnifique jeune fille. Elle aimait orner ses longs cheveux roux pâle de couronnes fleuries, et cette habitude est restée. De sublimes boucles, qu'elle entretient avec soin, son venues orner sa poitrine, jusqu'à son ventre.
À dix-neuf ans, la jeune femme retrouva son sac en coton. Désormais, elle savait lire, écrire, tellement qu'elle adorait les livres, et racontait souvent aux enfants des histoires qu'elle inventait. Pour oublier sa légèreté qui la gênait énormément au quotidien, elle aimait - et aime encore - se perdre dans son petit univers bien à elle.

Alors elle lut ces étranges papiers.

[Plume   08/04/1997
Mi-dryade, mi-sylphide.
L'enfant est née en bonne santé. Mais elle est légère et trop faible. Les résultats sont insatisfaisant. Le sujet s'avère inutile, l'expérience est ratée.
Nous ne pouvons nous permettre de continuer.
14/07/2006
Fin de l'expérience.]

"Ratée." Alors qu'après tout ce temps, elle avait réussi à l'oublier, ce mot revenait la hanter. Désormais, elle connaissait ses origines. Elle était la fille d'une Dryade et d'une Sylphide capturées et sans doute maltraitée par les humains. Une expérience. Un cobaye.
Une erreur.

Grand-Mère lui expliqua avoir voulu la préserver en lui cachant ses origines, et Petite Plume ne lui en voulut pas. Malgré ses origines, la vieille femme l'avait sauvée, aimée, protégée et éduquée malgré sa vie difficile. Elle n'avait pas le droit de lui en vouloir. Elle pleura longuement, en mémoire de ses parents inconnus qui avaient souffert à cause d'elle, mais aussi de colère envers ces monstres qui se disaient humains. Elle n'était pas humaine. Ainsi comprit-elle la raison pour laquelle elle avait survécu dans la forêt parmi les créatures qu'elle abritait, pourquoi elle semblait entendre le vent et les arbres lui parler, pourquoi elle s'entendait si bien avec les animaux et, surtout, pourquoi elle ne pesait rien.

Les Sylphides étaient des créatures légères et gracieuses qui volaient au gré du vent, naturellement légères pour permettre à leurs ailes de les porter, vivant aux sommets des plus grands arbres. Mais elle n'avait pas d'elle, seulement une légèreté étouffante, et ce à cause des gènes de Dryade qu'elle abritait.

Son passé devint un poids extrêmement lour pour ses frêles épaules. Elle refusa de considérer ces dons comme tels. Aussi voulut-elle s'en débarrasser à sa manière, ce qu'elle essaie toujours de faire aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle elle s'inquiète facilement pour les autres, est très attentionnée, sourit tout le temps, et refuse que qui que ce soit la porte. Cette histoire est un secret qui ne doit jamais être révélé.

Cependant, ce qu'elle ne savait pas, c'était que les scientifiques avaient placé en elle une puce permettant de la localiser et la surveiller à distance. Un jour, la tranquillité du village fut brisée par l'arrivée d'un groupe d'hommes vêtus de blouses blanches. Lorsqu'ils comprirent ce que ces individus cherchaient, tous les villageois se liguèrent pour les faire partir, protégeant farouchement leur adorable Plume, sans chercher à savoir précisément ce que ces individus voulaient lui faire. Aussi les hommes quittèrent-ils les lieux, non sans un sourire laissant présager le pire. Les villageois les plus vaillants se sont lancés à leur poursuite, et plus personne n'entendit parler des "étranges hommes en blanc".

Cet incident poussa Grand-Mère à envoyer Jolie Plume dans un endroit sécurisé où elle pourrait vivre en paix. Aussi envoya-t-elle une lettre d'admission à un pensionnat spécialisé pour les créatures surnaturelles situé au beau milieu de la forêt de Brocéliandre, en Bretagne, accompagné de l'argent qu'elle avait mis de côté pour sa jolie Fleur. Celle-ci pleura longuement dans les bras de la vieille femme, de reconnaissance, de tristesse, d'inquiétude aussi, car elle détestait l'idée de laisser sa grand-mère seule. Mais elle dût se résigner à sécher ses larmes et faire ses valises.

Ce fut donc avec un sourire rayonnant que Petite Plume devint membre du pensionnat Mythos, le 3 septembre 2017.

NOM Prénom
Relation
Fiche
NOM Prénom
Relation
Fiche
NOM Prénom
Relation
Fiche
NOM Prénom
Relation
Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame de Mythos
PNJ - Merci de ne pas m'envoyer de MP
avatar

Date d'inscription : 05/04/2012
Messages : 159

Mon personnage
Race: Inconnu
Don/Pouvoir: Inconnu
Chambre : Inconnu

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 0:11

Bonsoir Plume et bienvenue sur PM. :)

J'ai vue que tu as réussi à "réparer" le code. ^^ J'étais parti chercher le ls pour pouvoir t'aider, mais apparemment ça va.

Je te souhaite bon courage pour la suite de ta fiche, n'hésite pas à poser toutes autres questions qui te viendrais en tête. :)

Bise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Nouvel arrivant
avatar

Mes autres comptes : Aucun pour le moment ~
Mon rythme : Sachant que je suis en terminale, le rythme de rp risque d'être assez long, mais je ne peux pas dire exactement quand je pourrais répondre. Mais pas de panique, je réponds, c'est sûr !
Date d'inscription : 03/09/2017
Messages : 13

Mon personnage
Race: Mi-Sylphide ~ Mi-Dryade
Don/Pouvoir: Ne pèse seulement que quelques grammes et a des facilités pour communiquer avec la nature
Chambre : N°3 ~ Dortoir féminin

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 0:49

Merci !
Oui, après bien deux heures de galère, j'ai bien réparé le code, c'était juste un bbcode qui faisait beuger ^^

Par contre, vu que j'ai essayé de tout faire d'un coup en suivant les conditions de remplissage d'une fiche, je ne vois pas ce qui manque en fait TwT Désolée, je peux vraiment être nulle parfois x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ame de Mythos
PNJ - Merci de ne pas m'envoyer de MP
avatar

Date d'inscription : 05/04/2012
Messages : 159

Mon personnage
Race: Inconnu
Don/Pouvoir: Inconnu
Chambre : Inconnu

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 8:49

Ho non, c'est moi qui suis nulle. ^^ Comme tu n'as rien mis dans la partie qui se dévoile sous l'image, j'ai pensé que tu n'avais pas fini. :)

C'est une délicate histoire que tu racontes, j'ai trouvé la bio douce et attendrissante. J'espère que tes camarades de la chambre n°3 du dortoir féminin ne seront pas trop brute avec Plume. Tu es donc validé ! Bienvenue au Pensionnat Mythos douce et délicate jeune femme.

Mais avant de te lancer corps et âme dans tes lectures, peux-tu aller recenser ton avatar ainsi que tes dons dans le sujet suivant : http://pensionnat-mythos.forumsgratuits.fr/t736-liste-des-avatars-et-des-dons-pourvoir . Merci par avance.

Je te souhaite de passer du bon temps en notre compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Nouvel arrivant
avatar

Mes autres comptes : Aucun pour le moment ~
Mon rythme : Sachant que je suis en terminale, le rythme de rp risque d'être assez long, mais je ne peux pas dire exactement quand je pourrais répondre. Mais pas de panique, je réponds, c'est sûr !
Date d'inscription : 03/09/2017
Messages : 13

Mon personnage
Race: Mi-Sylphide ~ Mi-Dryade
Don/Pouvoir: Ne pèse seulement que quelques grammes et a des facilités pour communiquer avec la nature
Chambre : N°3 ~ Dortoir féminin

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 11:11

Merci beaucoup !

J'ai rencensé mon personnage et mes dons comme demandé, où il le fallait ! J'espère que ça ira !

Merci de m'accepter dans votre Pensionnat, puissions-nous passer une belle année ensemble !

Biz ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash Even
Nouvel arrivant
avatar

Date d'inscription : 28/07/2017
Messages : 11

Mon personnage
Race: Chat d'Argent.
Don/Pouvoir: Métamorphe chat noir, passage vers les enfers.
Chambre : n°1

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 16:56

Bienvenue petite Plume ^w^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume
Nouvel arrivant
avatar

Mes autres comptes : Aucun pour le moment ~
Mon rythme : Sachant que je suis en terminale, le rythme de rp risque d'être assez long, mais je ne peux pas dire exactement quand je pourrais répondre. Mais pas de panique, je réponds, c'est sûr !
Date d'inscription : 03/09/2017
Messages : 13

Mon personnage
Race: Mi-Sylphide ~ Mi-Dryade
Don/Pouvoir: Ne pèse seulement que quelques grammes et a des facilités pour communiquer avec la nature
Chambre : N°3 ~ Dortoir féminin

MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   Lun 4 Sep 2017 - 17:23

Merci ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plume ~ Un rayon de douceur dans ce monde si noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu de douceur dans ce monde de brute
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Mythos :: La communauté - Administration&Hors-Jeu :: Registre du pensionnat-
Sauter vers: